La conservatrice du Musée Missisquoi accroche ses gants blancs

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
La conservatrice du Musée Missisquoi accroche ses gants blancs
La conservatrice du Musée Missisquoi, Heather Darch, a pris sa retraite en décembre dernier. (Photo : Gracieuseté)

HISTOIRE. Heather Darch, conservatrice du Musée Missisquoi, a pris sa retraite, en décembre dernier, au terme d’une carrière échelonnée sur trois décennies.

La feuille de route de Mme Darch est impressionnante et témoigne de son intérêt pour la sauvegarde du patrimoine.

Au cours des 30 dernières années, cette passionnée d’histoire a notamment mis sur pied de nombreuses expositions thématiques sur les événements marquants du comté de Missisquoi et sur les personnages qui ont contribué à son développement. La vie des premiers habitants de la région a également été pour elle une source d’inspiration inépuisable.

La conservatrice a par ailleurs été associée de près à la conception d’une exposition permanente sur l’agriculture à la Grange Walbridge et à l’ajout d’une présentation interactive au Magasin général Hodge.

On a également fait appel à ses services à maintes reprises pour des conférences sur l’histoire du comté de Missisquoi.

«Au début de son mandat, Darch a élaboré des politiques et des plans stratégiques qui ont guidé notre musée vers des pratiques exemplaires. Durant ses 30 années de service, elle a également apporté des améliorations significatives dans le domaine de la gestion et de la conservation des objets», signale Bill Evans, président de la Société d’histoire de Missisquoi.

La secrétaire exécutive de cette institution, Pamela Realffe, gardera également un excellent souvenir de sa collègue de travail.

«Heather a fait un travail incroyable, indique-t-elle. Il faut tellement de créativité pour faire ce qu’elle fait depuis tant d’années. Elle va être difficile à égaler.»

Nouveaux projets

Heather Darch entend maintenant consacrer son temps et son énergie à de nouveaux projets, notamment avec le Réseau du patrimoine anglophone du Québec.

Elle prévoit continuer à soutenir les responsables du musée de Stanbridge East et laisse même entendre qu’elle pourrait éventuellement s’impliquer de nouveau au sein de l’organisation à titre bénévole.

La Société d’histoire de Missisquoi est présentement à la recherche d’un nouveau conservateur ou d’une nouvelle conservatrice pour combler le poste laissé vacant par Mme Darch.

«Le conseil d’administration est en pourparlers avec quelqu’un, mais rien n’a encore été confirmé à date», précise Mona Beaulac, directrice générale du Musée Missisquoi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires