Pascale St-Onge accède au conseil des ministres

Par Xavier Demers
Pascale St-Onge accède au conseil des ministres
Pascale St-Onge (Photo : Le Reflet du Lac - Dany Jacques)

POLITIQUE. La députée de Brome-Missisquoi fraîchement élue, Pascale St-Onge, a été nommée au conseil des ministres par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, aujourd’hui. Elle occupera les fonctions de ministre des Sports et responsable de l’Agence de développement économique Canada pour les régions du Québec.

Le poste de ministre des Sports, et des Sciences à ce moment, avait été aboli en 2019. Les responsabilités avaient été transférées au ministre du Patrimoine, alors Steven Guilbeault, député de Laurier-Sainte-Marie.

Pascale St-Onge, une nouvelle venue en politique, occupait le rôle de présidente de la Fédération nationale des communications, affiliée à la Confédération des syndicats nationaux.

Ailleurs au Québec, la députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, est reconduite dans ses fonctions de ministre de l’Agriculture. La députée d’Ahuntsic-Cartierville, Mélanie Joly, passe aux Affaires étrangères, celui d’Honoré-Mercier, Pablo Rodriguez, retourne au Patrimoine, et Steven Guilbault hérite du ministère de l’Environnement.

En tout, le cabinet est composé de 38 députés.

ÉLECTION IN EXTREMIS

L’élection de Pascale St-Onge comme députée de Brome-Missisquoi a été la plus serrée depuis la création de la circonscription en 1924.

Elle a remporté l’élection par 197 voix sur sa plus proche rivale, la bloquiste Marilou Alarie. D’ailleurs, le Bloc québécois avait demandé un dépouillement judiciaire avant de retirer sa requête un peu plus tard.

Pascale St-Onge a donc succédé à la libérale Lyne Bessette, qui n’a pas sollicité de deuxième mandat. Mme Bessette avait elle-même remplacé Denis Paradis, qui a représenté Brome-Missisquoi à la Chambre des communes de 1995 à 2006 puis de 2015 à 2019.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires