Élection partielle: lutte à sept candidats

À Farnham, le siège du conseiller démissionnaire Daniel Lamoureux suscite la convoitise. À quelques heures de la clôture de la période de mise en candidature, pas moins de sept personnes avaient déposé leur bulletin au bureau de la présidente d’élection, Marielle Benoit. Une chaude lutte en perspective!

 

Jeannine Barsalou, la seule femme sur les rangs, fera la lutte à six hommes. Il s’agit de Jean Lalande, Claude McKenzie, Guy Bonneau, Michel Chiasson, François Loiselle et Ghislain Bissonnette.

 

Seulement deux des sept candidats en lice possèdent une expérience politique pertinente. Le plus expérimenté, Jean Lalande, a siégé au conseil municipal de Farnham pendant 16 ans. Jeannine Barsalou a par ailleurs été conseillère municipale à Rainville, aux côtés du maire actuel Josef Hüsler, pendant quelques années.

 

Si les cinq autres candidats n’ont jamais œuvré sur la scène municipale, certains d’entre eux connaissent néanmoins certains rouages de l’appareil municipal. C’est le cas de Michel Chiasson, un policier à la retraite qui a rencontré les élus municipaux à plusieurs reprises pour négocier des conventions collectives à titre de président de l’Association professionnelle des policiers de Farnham. Claude McKenzie s’intéresse par ailleurs à l’aménagement urbain et assume présentement la présidence du comité consultatif d’urbanisme (CCU) de la Ville de Farnham.

 

Plusieurs candidats possèdent également une expérience pertinente dans le monde des affaires. Jean Lalande a été propriétaire d’une entreprise de nettoyage pendant 15 ans alors que Claude McKenzie est issue d’une famille de restaurateurs et œuvre toujours comme traiteur. Jeannine Barsalou s’implique depuis toujours au sein de l’entreprise de son conjoint, Excavation Bruno Barsalou alors que Guy Bonneau a opéré une boutique de matériel d’artistes et agit toujours comme gestionnaire de l’ancien édifice de Postes Canada.

 

Au moment de mettre l’information en ligne, nous n’avions pas encore été en mesure de nous entretenir avec les candidats Ghislain Bissonnette et François Loiselle. Ces derniers  ont déposé leur bulletin de mise en candidature, ce matin, à l’hôtel de ville de Farnham.

 

«Ce sont les premières partielles que j’organise depuis mon entrée en fonctions en 1998. Lors des élections générales, le nombre de candidats pour un poste de conseiller ou de maire n’a jamais dépassé trois», signale Mme Benoit.

 

Il reste maintenant à savoir si la présence d’un nombre record de candidats à une élection partielle aura un effet sur l’électorat et contribuera à faire sortir le vote. Les élections partielles, c’est bien connu, connaissent généralement un taux de participation relativement faible.

 

Les électeurs auront l’occasion d’exprimer leurs préférences le 12 février (vote par anticipation) et le 19 février (scrutin régulier), au centre d’art de la rue Saint-André.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires