Experts en sauvetage sur glace

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Experts en sauvetage sur glace
Seize pompiers de Bedford ont suivi un cours de sauvetage sur glace

Après l’achat d’un bateau pneumatique et de combinaisons à l’épreuve de l’eau, le service des incendies de Bedford a franchi une nouvelle étape au début du mois en offrant une formation de sauvetage sur glace à  la moitié de ses effectifs.

«Douze de nos pompiers peuvent maintenant intervenir dans l’eau à titre de sauveteurs alors que quatre autres ont été formés pour leur venir en aide sur la glace. Deux ou trois de nos hommes ont également manifesté de l’intérêt pour ce type de cours et pourraient participer à une prochaine session de formation», résume le chef de la brigade, Ralph Gilman.

La formation a eu lieu les 4, 5 et 6 janvier sur la rivière aux Brochets, à l’arrière du restaurant L’Interlude, sous la supervision de Sauvetage nautique, une petite entreprise mise sur pied par des pompiers de Laval.

«Si quelqu’un tombe à la rivière, nous sommes maintenant équipés et formés pour intervenir efficacement. Dans ce genre de situation, on doit faire vite et poser les bons gestes car chaque seconde compte», ajoute M.Gilman.

Activités à risque

Les participants ont utilisé à tour de rôle les six Mustang Dry Suits acquis en 2010 par le service des incendies de Bedford/ Bedford Canton/ Stanbridge Station et Saint-Ignace grâce à une subvention du programme PCPC du gouvernement fédéral.

«Ces combinaisons, de type Ice Commander, sont très chaudes et parfaitement étanches. Seuls les mains et les pieds du secouriste ne sont pas totalement à l’abri du froid», précise Ralph Gilman.

Le chef des pompiers laisse entendre que les risques de chutes en eau libre se multiplient au fil des ans, tout spécialement durant la saison chaude, lorsque des citoyens taquinent le poisson, des amateurs de plein air descendent la  rivière en kayak ou des cyclistes font une petite saucette pour se rafraîchir avant de reprendre la route.

«Il n’est pas rare que des patineurs s’aventurent sur la rivière, à l’arrière du salon funéraire. Les gens commencent également à pêcher sur la glace dans les limites de notre territoire», poursuit M.Gilman.

Au dire de ce dernier, les spécialistes en sauvetage nautique ou sur glace de Bedford n’ont pour ainsi dire jamais eu à intervenir par le passé.

«Nous avons sauvé un chiot, en 2006 ou 2007, en bas du barrage. Tout laisse croire qu’il avait été abandonné par son propriétaire», indique-t-il.

Il convient de rappeler que les pompiers de Saint-Armand et ceux de Farnham possèdent également l’équipement et la formation nécessaires pour intervenir en situation d’urgence sur les plans d’eau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires