Héma-Québec prépare la relève

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Héma-Québec prépare la relève
Héma-Québec met tout en oeuvre pour sensibiliser les jeunes à l’importance du don de sang.

Héma-Québec multiplie les campagnes de sensibilisation en milieu scolaire afin de sensibiliser les jeunes à l’importance du don de sang. L’opération séduction vise également les entreprises manufacturières de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska.

«Certains de nos partenaires du milieu communautaire, qui organisent des collectes de sang depuis nombre d’années, vieillissent et ont tendance à s’essouffler. Plusieurs donneurs prennent également de l’âge et ont plus de difficulté à se déplacer pour les collectes de sang. Comme nous avons besoin de sang sur une base régulière, il est essentiel de bien préparer la relève», explique Sylvain Lauzé, conseiller en organisation des collectes au bureau d’Héma-Québec de Ville-Saint-Laurent.

Intérêt chez les jeunes

Les collectes dans les établissements collégiaux et universitaires sont de plus en plus populaires et atteignent leurs objectifs dans une proportion de 95 %, contre 91 % dans les autres milieux.

«Le nombre de collectes sur les campus post-secondaires est également à la hausse et est passé de 173 en 2007-2008 à 229 en 2011-2012», précise Valérie Legault, agente d’information chez Héma-Québec.

Il est également intéressant de noter que 26 % des donneurs sont âgés entre 18 et 29 ans. Cette tranche d’âge ne représentait que 17 % des donneurs en 2005.

La présence d’Héma-Québec dans les médias sociaux et l’introduction de trousses éducatives dans les écoles ont largement contribué à populariser le don de sang chez les jeunes.

«Nous travaillons actuellement à la mise sur pied de collectes dans les écoles primaires et secondaires. Les étudiants de ces établissements n’ont pas l’âge minimum requis (18 ans), mais prennent plaisir à organiser des collectes et à solliciter la participation de leurs parents, les amis de la famillle et leurs voisins. Quand ils atteignent l’âge adulte, ils sont heureux de délaisser leur rôle de bénévole pour un rôle de donneur», signale M.Lauzé, qui vient d’établir un premier contact par courriel avec l’école primaire de Bromont.

Héma-Québec met par ailleurs à la disposition des enseignants du primaire et du secondaire la trousse éducative Rouge sang, qui fournit des idées d’activités et une foule d’informations sur le rôle du sang dans l’organisme et l’importance des collectes de sang.

Depuis 2011, Héma-Québec diffuse également des capsules vidéo sur son site Web, sa page Facebook et sur You tube.

«Les capsules Ta première fois, c’était comment? présentent le témoignage de six jeunes donneurs. Elles visent à désamorcer les craintes au sujet des dons de sang», explique Mme Legault.

Martin Guillet, une jeune de 19 ans à l’emploi du magasin Cosco de Saint-Hubert, a donné du sang pour la toute première fois en février dernier à Farnham.

«La première fois, on s’attend au pire, on nage un peu dans l’inconnu. Dans mon cas, tout s’est bien passé et je compte le refaire sans hésitation», indique le jeune donneur.

Collectes en milieu de travail

Plusieurs entreprises collaborent depuis des années à l’organisation de collectes de sang en milieu de travail. Les sociétés manufacturières IBM et GE de Bromont travaillent ainsi en partenariat avec Héma-Québec depuis nombre d’années.

«Dubé Loiselle, un grossiste en alimentation de Granby, organise une première collecte dans son stationnement le 31 mai prochain. Les familles des employés et le grand public pourront se joindre aux membres du personnel pour l’occasion», indique M.Lauzé.

Ce dernier est également en pourparlers avec le camp militaire de Farnham et un service d’incendie de la Haute-Yamaska pour l’organisation de nouvelles collectes.

«L’organisation d’une collecte en milieu de travail ne demande pas beaucoup de temps, ni d’énergie. Les employés se présentent à heures fixes, sur rendez-vous, pour donner du sang, puis retournent au travail 45 minutes plus tard. On évite ainsi les files d’attente et les pertes de temps», explique M.Lauzé.

Où et quand donner du sang?

Cowansville: jeudi 11 avril de 13 h 30 à 20 h

Sous la présidence d’honneur d’Alexis Dover Martin

Au Domaine du Parc (section restaurants), 175 rue Principale

Objectif : 120 donneurs

Farnham: mercredi 17 avril de 13 h 30 à 20 h

Organisée par LES CHEVALIERS DE COLOMB DE FARNHAM

Sous la présidence d’honneur de Michel Loiseau et Gabriel Chouinard

Au centre d’arts, 135, rue Saint-André Sud

Objectif : 135 donneurs

Granby: 30 avril et 1er mai de 10 h à 20 h les deux jours

Organisées par LES PETITS CHANTEURS DE GRANBY

À l’aréna Léonard-Grondin, 601, rue Léon-Harmel

Objectif : 295 et 250

Bromont: vendredi 3 mai de 13 h à 16 h, 17 h à 19 h 

Collecte sur rendez-vous uniquement

À l’aréna de Bromont (hall), 20, rue John-Savage

Pour prendre rendez-vous : 1 800 343-SANG (7264)

Objectif : 65 donneurs

Bedford: mercredi 15 mai de 13 h 30 à 20 h

Organisée par LE CENTRE D’ACTION BÉNÉVOLE

En collaboration avec les Filles d’Isabelle, les Chevaliers de Colomb et le Club de l’Âge d’or

Au centre Georges-Perron, 14, rue Philippe-Côté

Objectif : 75 donneurs

Waterloo: mardi 4 juin de 13 h 30 à 20 h

Organisée par LE SERVICE D’INCENDIE WATERLOO-SHEFFORD

À l’Église Saint-Bernardin (sous-sol), 5005, rue Foster

Objectif : 125 donneurs

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires