Huit maires de Brome-Missisquoi confirment leur candidature

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Huit maires de Brome-Missisquoi confirment leur candidature
Gilles Rioux

À l’instar de leurs collègues Josef Hüsler et Claude Dubois, les huit autres maires de la partie ouest de la MRC de Brome-Missisquoi solliciteront l’appui de leurs concitoyens lors du rendez-vous électoral de novembre prochain.

Le maire du Canton de Bedford, Gilles St-Jean, n’a rien perdu de son intérêt pour la politique municipale. «Je reviens, c’est sûr. Ma décision était déjà prise, il y a quatre ans», affirme-t-il.

Son homologue de Saint-Ignace-de-Stanbridge, Albert Santerre, est tout aussi enthousiaste. «J’y vais à 100 %. J’ai encore de l’énergie et des défis à relever», assure-t-il.

Le maire de Stanbridge East, Greg Vaughan, entend également poursuivre sa carrière politique. «Ça va faire 15 ans que se suis maire et j’aime bien ça. C’est une job valorisante. Je suis prêt à m’engager pour une autre période de quatre ans», indique le principal intéressé.

La mairesse Ginette Gendreault, de Notre-Dame-de-Stanbridge, sera de nouveau au rendez-vous. «Le travail de maire est exigeant et demande une certaine période d’adaptation, mais je commence à aimer ça. C’est fort intéressant, car on s’attaque à des défis réalisables.»

Présent à l’hôtel de ville de Sainte-Sabine depuis un quart de siècle, le maire Laurent Phoenix se prépare pour une autre campagne électorale. «J’ai fait part de mes intentions aux autres membres du conseil lors de notre rencontre de Noël», précise ce vétéran de la politique municipale.

Le maire de Saint-Armand, Réal Pelletier, a également pris sa décision. «Notre conseil est dynamique et tout le monde s’entend bien. Il y a encore du travail à faire, des choses à améliorer», laisse entendre le principal intéressé.

Le maire de Stanbridge Station, Gilles Rioux, est prêt à s’engager pour une autre période de quatre ans.  «La tâche de maire, c’est accaparant, avec les assemblées du conseil, les rencontres des comités, les réunions de la MRC, etc. Le travail est cependant très gratifiant, car tous nos efforts visent à améliorer la qualité de vie des citoyens», explique le successeur du regretté Lucien Messier.

Le maire de la municipalité voisine, Martin Bellefroid, souhaite également poursuivre le travail amorcé. «À Pike River, il y a eu beaucoup de changements au sein du conseil municipal depuis quatre ans, mais  les postes vacants ont été comblés et la dynamique est bonne», affirme le producteur agricole.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires