L’UMQ veut créer une «assurance-Facebook»

Par Mathieu Galarneau
L’UMQ veut créer une «assurance-Facebook»
Le programme

DIFFAMATION. L’Union des municipalités du Québec (UMQ) lancera cet hiver un programme d’assurance afin de couvrir les frais juridiques liés à la diffamation et aux injures sur les médias sociaux.

Signe que les temps changent et que les médias sociaux ont transformé la façon de s’exprimer sur la place publique, l’UMQ a amorcé une réflexion au cours des derniers mois afin de mieux protéger les élus et les hauts fonctionnaires face aux propos diffamatoires, haineux ou touchant la vie privée qui peuvent être tenus à leur égard sur ces plateformes.

«On a eu des cas où des élus ont dû se rendre devant les tribunaux pour se défendre, notamment dans les municipalités de Granby, Rawdon et Chelsea. Les élus doivent présentement assumer les frais», indique le porte-parole de l’UMQ, Patrick Lemieux, ajoutant que le programme d’assurance permettrait de couvrir les frais en mutualisant le risque entre les municipalités participantes.

Ce dernier assure que le but du programme n’est pas de museler les citoyens. «La présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, alimente elle-même sa page Facebook et l’interaction avec les citoyens se déroule très bien. Mais dans certaines municipalités, certaines personnes utilisent les élus comme des punching bags, si vous me permettez l’expression. On ne respecte plus les libertés fondamentales à ce moment-là», a-t-il exposé.

Le programme, offert sur une base volontaire, coûterait quelques milliers de dollars aux municipalités participantes, selon les estimations de l’UMQ, mais n’atteindrait pas la dizaine de milliers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires