On capture des ratons pour analyse

On capture des ratons pour analyse
Des trappeurs capturent des ratons laveurs vivants afin de vérifier l’efficacité du vaccin contre la rage

Le ministère des Ressources naturelles réalise une étude sur l’efficacité du vaccin contre la rage administré aux ratons laveurs. Des trappeurs capturent donc des animaux vivants, jusqu’au 12 octobre, à Venise-en-Québec, Sainte-Brigide-d’Iberville et dans plusieurs autres municipalités de l’Estrie et de la Montérégie.

Au cours de la saison estivale, le gouvernement a procédé à l’épandage manuel et aérien de milliers de vaccins contre la rage. Afin de vérifier la proportion des ratons laveurs qu’on considère protégés contre la maladie, des prises de sang doivent être effectuées sur les bêtes.

Pour ce faire, les animaux doivent être capturés vivants. Toutes les interventions sur les animaux sont faites par des professionnels en santé animale dans le respect des règles en vigueur au Québec. Les modèles de cage sont conformes aux normes internationales de piégeage sans cruauté et manipulés par des trappeurs professionnels. Toute espèce non visée sera relâchée immédiatement sur le lieu de la capture.

Les cages, qui seront vérifiées quotidiennement, sont installées dans les habitats naturels des ratons laveurs ce qui inclut notamment les boisés, les abords des cours d’eau et les bordures des champs agricoles. Une fois le prélèvement sanguin effectué, les animaux seront vaccinés pour s’assurer qu’ils sont protégés contre la maladie. Ils seront ensuite relâchés.

Immunisation

Depuis le début de l’année 2009, aucun cas de rage du raton laveur n’a été découvert au Québec.

Toutefois, une étude de simulation a démontré qu’un arrêt des interventions de contrôle pendant deux ans aurait des conséquences importantes. La situation reviendrait à la case départ quant aux taux d’immunisation de la population de ratons laveurs.

Comme des cas de rage ont été rapportés à moins de 50 kilomètres au sud de la frontière, cela signifie que le risque d’introduction de la maladie au Québec est toujours présent.

Le gouvernement souhaite ainsi conserver un niveau de surveillance élevé pour assurer la protection contre cette souche de la rage.

Rappelons que les citoyens ne doivent pas approcher les animaux sauvages ou inconnus.Les gens sont invités à signaler les ratons laveurs, mouffettes ou renards qui semblent désorientés, anormalement agressifs, paralysés ou morts à Services Québec en téléphonant au 1 877 644-4545.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires