Paradis prêt à servir une «nouvelle» circonscription

Paradis prêt à servir une «nouvelle» circonscription
Le député Pierre Paradis (Photo : lAvenir & Des Rivières-archives)

C’est devant plus de 120 partisans, plus tôt en soirée à l’Auberge des Carrefours de Cowansville, que Pierre Paradis a lancé officiellement sa 10e campagne électorale provinciale. Mais cette fois-ci, il souhaite représenter les citoyens de Brome-Missisquoi… Shefford!

M. Paradis se dit chagriné de perdre dix municipalités, dans le secteur est de sa circonscription. Il espère cependant gagner le coeur des électeurs de Warden, Waterloo et Canton de Shefford, qui se joignent à la circonscription.

«Je suis en mode écoute. On n’a pas beaucoup de temps pour s’apprivoiser, mais avec de la bonne volonté on peut y arriver», a-t-il lancé.

Robert Benoit, ex-député d’Orford et citoyen d’Austin – qui perdra Pierre Paradis comme député – a d’ailleurs rendu hommage à son ami de longue date.

«Merci pour tes prises de position audacieuses. Les citoyens des dix municipalités qui quittent Brome-Missisquoi ont le coeur bien gros», a-t-il déclaré.

Pierre Paradis a réitéré, durant son allocution, l’importance de se tenir en tant que communauté afin d’espérer une croissance économique harmonieuse. Il souligne que Brome-Missisquoi est tout près du plein emploi, en misant entre autres sur la recherche et le développement, comme par exemple au Techno-Parc de Bromont.

«Ce n’est pas avec Pauline Marois et le PQ que ça peut arriver. Lorsqu’on a de l’instabilité politique, on obtient de l’instabilité économique», dit-il, évoquant la possibilité d’un autre référendum sur la souveraineté.

Le député sortant de Brome-Missisquoi ne souhaite pas, par ailleurs, répliquer trop vivement aux attaques du chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, qui affirme que son association avec les Libéraux est en quelque sorte une association avec la corruption.

«On est en campagne électorale, ça arrive parfois ce genre de citations», a-t-il confié à JournalLeGuide.com.

Le sénateur conservateur Ghislain Maltais, ex-député libéral provincial de Saguenay, a auparavant défendu son ex-collègue.

«Il faut bien mal connaître Pierre Paradis pour dire de tels propos à son sujet. C’est inacceptable qu’un chef de parti s’attaque à son intégrité, qui est parfaite», a-t-il fustigé.

Pierre Paradis affirme par ailleurs avoir toute la forme et la motivation nécessaire, même après 32 ans de vie politique, pour tenter de nouveau sa chance comme député.

«J’ai encore quelques bons dossiers à régler», dit-il en souriant, évoquant parmi ses thèmes de prédilection la qualité des infrastructures, le développement économique, le dossier du train Montréal-Bromont et l’agriculture.

«Aucune école n’a fermé ses portes dans Brome-Missisquoi depuis mon arrivée en politique», a-t-il rappelé.

Une assemblée publique aura lieu ce mardi 14 août, à 19h, à l’église St-Bernardin de Waterloo (5005, rue Foster).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires