Qui profitera de la nouvelle carte électorale?

Qui profitera de la nouvelle carte électorale?
Avec le redécoupage électoral

Avec le déclenchement des élections, la circonscription de Shefford, vieille de 183 ans, a rendu son dernier souffle. En raison de la croissance démographique à Granby, le territoire couvert par la ville est dorénavant celui de la nouvelle circonscription. Les autres municipalités qui composaient la défunte circonscription de Shefford se retrouvent dorénavant dans Brome-Missisquoi.

Adoptée en octobre 2011 par la Commission de la représentation électorale, la nouvelle carte a renouvelé le visage du deux tiers des circonscriptions, soit 86 sur les 125. Celle de Shefford, créée en 1829, comprenait jadis les municipalités de Granby, Warden, Waterloo et le Canton de Shefford. Comme la nouvelle circonscription de Granby ne contient plus que la Ville de Granby, les électeurs de Warden, de Waterloo et de Shefford voteront désormais dans Brome-Missisquoi. En octobre dernier, alors que la Commission de la représentation électorale venait de publier la refonte finale de la carte, le député sortant, François Bonnardel, s’était montré chagriné de ce changement. «C’est une déception. Shefford est l’une des plus vieilles circonscriptions et son nom est symbolique. On met une croix sur un nom qui existe depuis plus de 100 ans», disait-il.

Les municipalités de Warden, Waterloo et du Canton de Shefford se joignent donc à la circonscription de Brome-Missisquoi qui comprend également Abercorn, Bedford, Bolton-Ouest, Brigham, Brome, Bromont, Cowansville, Dunham, East Farnham, Farnham, Frelighsburg, Lac-Brome, Notre-Dame-de-Stanbridge, Saint-Alphonse-de-Granby, Saint-Armand, Saint-Ignace-de-Stanbridge, Pike-River, Sainte-Sabine, Stanbridge East, Stanbridge Station et Sutton. En plus de voir arriver trois nouvelles municipalités, la circonscription de Brome-Missisquoi doit laisser partir dans Orford les électeurs de Sainte-Anne-de-la-Rochelle, Stukely-Sud, Laurenceville, Eastman, Saint-Étienne-de-Bolton, Bolton-Est, Austin et Potton. Ailleurs dans la région, le redécoupage de la carte électorale a expulsé la municipalité de Saint-Pie d’Iberville pour se joindre à la circonscription de St-Hyacinthe.

Une nouvelle révision bientôt

«Les changements apportés à la délimitation des circonscriptions ont pour objet d’assurer une meilleure répartition des électeurs et d’harmoniser, dans la mesure du possible, certaines limites de circonscriptions avec les autres limites administratives», écrit la Commission dans son rapport La population bouge, la carte électorale change – La carte électorale du Québec 2011 – rapport final, publié le 14 février dernier.

Toujours selon ce document, la circonscription de Brome-Missisquoi compte 54 216 électeurs (en date du 31 août 2011), celle de Granby 49 239, 45 476 dans Iberville, tandis que 55 705 citoyens sont appelés aux urnes dans Johnson. À titre comparatif, 51 255 électeurs étaient inscrits à la liste électorale de Brome-Missisquoi aux dernières élections. Ce nombre s’élevait à 56 143 dans Shefford.

Le nouveau visage électoral du Québec sera en vigueur pour la présente élection et lors du prochain scrutin, après quoi, une nouvelle étude sera entreprise comme le prévoit la Loi électorale. La dernière révision a eu lieu en 2001.

Un avantage pour la CAQ et le PLQ?

D’un point de vue strictement mathématique, le redécoupage de la carte électorale avantagerait le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) et député sortant, François Bonnardel. Au dernier suffrage qui a eu lieu en décembre 2008, M. Bonnardel a remporté 13 pôles dans la Ville de Granby. Son adversaire libéral, Jean-Claude Tremblay, en avait seulement ravi trois.

Les libéraux avaient toutefois fait meilleure figure du côté de Waterloo, de Warden et du Canton de Shefford, où 1 585 fois électeurs ont voté pour le PLQ, contre 1 524 voix pour l’Action démocratique du Québec. Si François Bonnardel avait obtenu une avance de 70 voix en décembre 2008, la nouvelle carte électorale lui aurait permis d’augmenter légèrement son avance à 131 voix.

Dans Brome-Missisquoi, les quelques 2005 électeurs des municipalités qui quittent pour la circonscription d’Orford avaient voté majoritairement pour le Parti libéral du Québec, en décembre 2008. Pour Pierre Paradis qui aurait ainsi obtenu 420 votes de moins selon le nouveau découpage, ces données changent peu les résultats pour le député sortant, lui qui avait obtenu 15 006 voix (49,24%), soit une majorité de 6 681.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires