Yves Langlois : en jeûne pour 40 jours

Yves Langlois : en jeûne pour 40 jours
Yves Langlois lors de son premier jeûne en 1980.

JEÛNE.«À bientôt mes ami(e)s» écrivait le réalisateur Yves Langlois sur son blogue le samedi 19 juillet dernier. Après 30 jours de jeûne, Yves Langlois entamait ses dernières journées en silence et en repos complet. «Je suis épuisé et j’ai besoin de ces 10 derniers jours pour m’occuper à temps plein de mon jeûne et du travail de mon corps», rajoutait-il.

 

Il y a 30 ans, Yves Langlois avait l’intention d’entreprendre un jeûne de 40 jours pour combattre un diagnostic d’emphysème qui l’aurait condamné à la prise de médicaments pour le restant de ses jours. Ce qu’il ne voulait pas confirme Richard Leclerc, ami de longue date à Yves Langlois. «Après 34 jours de jeûne, il a dû arrêter sous l’ordre du spécialiste qui le suivait et qui semblait inquiet».    

 

Le 21 juin, il a donc entrepris, une seconde fois, un jeûne de 40 jours dans l’optique de contrer son récent diagnostic d’angine de poitrine. Celui avec il partage sa passion de réalisation, Richard Leclerc affirme qu’il se porte bien. «Forcément, c’est très difficile ce qu’il vit, mais il est très serein et la dernière fois que je lui ai parlé, il allait très bien. Cette fois, il le fait pour le terminer et il va aller jusqu’au bout».

 

Selon Richard Leclerc, son ami Yves Langlois est persuadé que le jeûne est solution de ramplacement à la médecine traditionnelle pour guérir. C’est d’ailleurs le message que le jeûneur souhaite lancer par un documentaire.

 

En effet, le réalisateur filme l’ensemble de son jeûne dans le but de produire un documentaire sur les bienfaits de cette expérience. Par le site de financement Indiegogo, Yves Langlois, recueille des dons afin de réaliser son documentaire puisque «pour livrer son message, il lui faut une totale indépendance», ajoute M. Leclerc.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires